on peut voir deux gobelets en plastique avec indiqué éco, ce qui est du greenwashing
Achat

Attention : Greenwashing

 

Hey bonjour vous, bienvenue dans ce nouvel article où nous allons parler du Greenwashing.

 

Greenwash… quoi ?

Je ne vous apprends rien en vous disant que dans le monde du marketing, tout est bon pour attirer les clients. Ils nous bourrent le cerveau avec toutes leurs affiches, spots, campagnes, mais ils ne s’arrêtent pas là. Ils élaborent des stratagèmes de vente, des techniques visuelles pour induire l’acheteur en erreur.

 

Quand je me suis lancée dans cette démarche il y a un an, je suis parfois tombée dans le piège de ces industries avec leur accroche prometteuse mais surtout mensongère, et ça m’arrive encore. #LaLoose

Avez-vous peut-être remarqué que le coin « hygiène » de votre supermarché est doté d’un parquet ? Si oui, cela n’est pas là pour rien. Leur approche est de vous familiariser avec le lieu, ainsi vous vous sentez plus à l’aise. Selon leurs études, vous serez plus apte à acheter leurs produits. Nombreux sont les magasins qui utilisent cette méthode. Vous projetant ainsi dans votre espace de vie, quoi de mieux qu’une mise en situation pour augmenter les ventes #malin

 

c'est un tableau noir ou il est inscrit marketing strategy à la craie blanche

 

 

Comment le repérer ?

Le Greenwashing en Anglais, qui se traduit par “écoblanchiment“.

C’est une manipulation marketing utilisée par les entreprises pour « blanchir » leur image. C’est-à-dire utiliser le visuel pour vous faire croire que celle-ci est devenue plus responsable, plus écolo, plus juste, mais ne vous y trompez pas, c’est du mensonge.

Voyant très clairement la prise de conscience qui s’effectue en ce moment, les entreprises surfent sur la vague de l’écologie en apposant sur les produits ce genre de chose :

 

« 100 % d’origine naturelle »

« recyclable à 99 % »

« Produit sain et écologique »

 

Oui, je sais c’est dur à avaler car nous essayons de changer les choses et au final ils se moquent bien de nous. Leur seule préoccupation c’est le profit.

Maintenant que vous êtes au courant de cette manigance, je vous donne plus de détails pour pouvoir le repérer dans la vie de tous les jours.

Ainsi, pour montrer leur soi-disant engagement vers la planète, les entreprises usent du marketing visuel.

La grande chaine de fast-food à changé la couleur de son logo, passant du rouge au vert pour redorer son image. Great !! McDonald’s est devenu une chaîne de restauration écolo #Ouuupssss

 

Cette technique est très répandue. Je suis sûre que vous avez remarqué que quasi toutes les publicités pour l’automobile sont tournées sur des routes de campagne ou la nature est verdoyante et magnifique. De plus vous promettant une économie de carburant avec ce nouveau modèle vous contribuez à préserver notre belle planète. #Greenwashing

Ce n’est pas fini, dans votre supermarché vous êtes assommé par une tonne de « label ». Sauf que, les entreprises ajoutent des logos, ronds, avec de couleurs “nudes”, des mots clés stratégiques, et ensuite les apposent sur leurs produits.#TotalementPerdu

Et parfois même, ils subventionnent leur propre « label », ils ont tellement d’argent qu’ils font ce qu’ils veulent avec l’image de leur marque. #LargentAvantTout

 

on peut voir deux gobelets en plastique avec indiqué éco, ce qui est du greenwashing

 

Exemple concret de greenwashing

Pour vous donner un exemple concret, regardons ensemble que veux dire « 100 % d’origine naturelle » sur un produit cosmétique. Et bien, cela ne veut strictement rien dire, l’aluminium est d’origine naturelle pourtant son utilisation n’est clairement ni sain pour la santé ni pour l’environnement. D’ailleurs le pétrole aussi c’est naturel ! #GrosseArnaque

Il en va de même pour l’industrie du textile et de la fast fashion qui crée des collections pour induire en erreur ses consommateurs avec la collection « conscious » de H&M par exemple. De plus, la récupération de vos anciens vêtements contre un bon d’achat dans leurs boutiques démontre bien leur petit manège. #Pigeons

 

Nombreux sont les stratagèmes utilisés pour induire le consommateur en erreur dans tous les domaines. Malheureusement peu sont les lois qui les protègent. Car oui, sous certaines conditions ils en ont le droit, c’est pour cela qu’ils le font. # 😉

 

 

Comment être sûr de son achat

Il y a un vieil adage qui dit « l’habit ne fait pas le moine ».

L’astuce que je vous donnerais pour ne plus vous faire avoir par le greenwashing, c’est de prendre le temps de lire les étiquettes.

Je sais, c’est méticuleux comme technique, mais il n’y a que ça de vrai. Par exemple pour un produit cosmétique, regardez la composition des 4 premiers ingrédients. Ces ingrédients  représentent 70 % de la formule finale.

Un produit «  naturel » devrait commencer par l’énumération de noms latins car les plantes utilisées sont écrites en latin, de plus il faut regarder le pourcentage présent dans le produit.

Concrètement, sur le beurre de karité que j’utilise, il est bien indiqué « butyrospermum parkii butter » à 99,8 %.

Je vous mets le lien d’une vidéo de Julien Kaibeck, écrivain du livre « slow cosmétique ». Lui aussi parle du greenwashing. (4 Astuces ANTI-GREENWASHING – Bing video)

 

c'est un emballage en carton, simple, avec l'inscription nouri , fond blanc et tige de lierre

 

Le greenwashing nous a envahis

Pour pousser encore, il en est de même pour vos achats de nourriture en boite « recette avec moins de sel ».

Ne faites pas l’erreur, vérifiez … Le taux de sel est souvent très élevé et c’est très mauvais pour la santé.#NeMangezPasTropGrasTropSucréTropSalé

Pour l’achat de vêtements, je vous conseille d’aller regarder le site de la marque en question. Ainsi vous vous renseignerez sur la provenance de leurs produits ainsi que sur la situation géographique de leurs usines. La transparence est souvent leur point fort.

J’avais moi-même fais quelques recherches sur la marque de vêtement « un pari fou ». Celle-ci ne cachait absolument pas, que la fabrication soit faite au Bangladesh, cependant ils assuraient que leurs employés travaillent dans de bonnes conditions. De plus j’ai appris que l’entreprise désirait continuer ainsi pour faire tourner l’économie du pays en question. #Honnête

Bien évidement nous ne sommes jamais sûr de rien et internet ne nous facilite pas la tâche, tellement de marques, de possibilités, de techniques de marketing. Honnêtement, si déjà vous lisez les étiquettes attentivement vous arriverez plus facilement à faire la différence entre les produits.

 

 

De plus, j’ai une amie qui ma justement parlé d’un site super intéressant. Je vous mets le lien, vous pouvez effectuer des recherches pour en savoir plus sur les ingrédients que vous vous ne connaissez pas. Très pratique pour décrypter les étiquettes.

 

Le slow cosmétique vous intéresse ? Je vous partage mon DIY de chantilly Karité coco . 🙂

 

Cet article touche à sa fin, j’espère qu’il vous a aidé à repérer et éviter le greenwashing :

Rappelons, il vous faut faire attention au design utilisé. Les couleurs vertes, les fleurs, les feuilles, vous induisent en erreur. Mais il faut aussi se méfier des phrases contenant les mots écologiques, sains, naturels… Surtout, surtout, regardez bien la composition de vos produits pour en apprendre davantage.

 

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le liker et à le partager. 😉

 

Vous pouvez me trouver sur Instagram ou je vous donne plus d’astuce au quotidien. Cliquez sur le bouton « Insta » à droite de votre écran ou trouvez-moi sous le nom de « racines_de_vie »

À jeudi prochain !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    34
    Partages
  • 34
  •  

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. Merci pour cet article.
    Une plaie ce greenwashing, car il faut vraiment savoir lire entre les lignes pour ne pas se faire avoir par les effets d’annonce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *