un changement
Mode/Style de vie

Réussir un changement de vie

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce nouvel article qui a pour sujet, mes astuces pour réussir un changement que vous souhaitez accomplir dans votre vie !

De plus je vous informe que cet article participe à l’évènement “Préparer et accueillir le changement” organisé par Aurélie Fresel. J’apprécie beaucoup le blog Le Temps Des Séquoias,  mon article préféré est d’ailleurs Comprendre les pleurs des premiers mois de votre bébé et comment les calmer !

 

Certains d’entre vous ne le savent peut-être pas encore, mais j’entreprends des changements dans ma façon de vivre, de consommer et bien d’autres en parallèle.

Bien souvent le changement est une source de stress. L’inconnu n’est jamais facile à prévoir et ce n’est pas rassurant.

C’est pour ça qu’il est important de souligner que c’est tout à fait normal et qu’il est possible de gérer ses émotions pour arriver au bout d’un changement avec satisfaction.

 

Être patient

Comme le dit si bien cette citation «  tout vient à point à qui sait attendre » apprendre à être patient est un vrai travail sur soi pour certains. Mais comme toutes autres choses, la patience se travaille et viendra d’elle-même grâce au temps et aux expériences.

Il faut comprendre que l’impatience engendre souvent des situations négatives. Notre cerveau nous ressasse ce que nous n’avons pas encore et ça, généralement, ne nous met pas de bonne humeur.#PasContent !

Aussi nous cherchons des solutions pour atteindre notre objectif sans attendre. Parfois nous trouvons de bonnes solutions mais l’inverse peut se produire et les décisions précipitées ont souvent mauvaise réputation.

Prenez le temps d’analyser vos envies, de prendre en compte la majorité des paramètres que vos futurs changements auront sur votre vie et celle de votre entourage.

Seulement après cela vous serez apte à faire des choix, qui seront discutables, mais vous serez prêt à défendre vos choix car mûrement réfléchis. #Power

 

 

Se déculpabiliser

Comme je vous le disais, je me suis lancé le défi de vivre une vie plus écologique, ce qui veut dire entre autres :

Manger moins de viande, limiter mes déchets, DIY de mes produits ménagers, achat en vrac , limiter les trajets en voiture inutile … #Wouhouuuu !

En plus de ce projet, j’ai bien évidemment des projets pro et perso comme tout le monde.

Mais parfois tout cela me fait culpabiliser. Coupable de ne pas avancer assez vite, de procrastiner, de ne pas faire tout correctement.

À la fois, je pense qu’il faut être conscient de nos culpabilités pour apprendre sur nous-mêmes.

Cependant elles ne doivent pas nous empêcher d’avancer. Se concentrer sur ce qui doit être fait est bien plus important que ce que nous n’avons pas fait.

 

Être un bon sceptique

Être sceptique reflète parfois de la réalité des choses. Je ne vais pas vous mentir, je suis sceptique sur l’avenir de notre planète ou plutôt de notre avenir sur terre. Car concrètement je pense que comme les dinosaures nous disparaitrons avant « une potentielle fin du monde ».#EtHopMétéorite

Mais cela dit, vous pouvez choisir d’être un bon sceptique ou un mauvais sceptique.

Être un bon sceptique c’est savoir que la tâche n’est pas gagnée d’avance et voir même, perdue d’avance. Mais de quand même agir et de ne pas abandonner.

Hier est le passé, demain n’existe pas encore et de nos jours personne n’est encore capable de prédire l’avenir. #ChaoMauvaissceptique

Le saviez-vous que dans les années 50 nous étions à deux doigts de voir l’extinction des baleines ? Et vous savez quoi encore ? Des traités internationaux ont été signés pour interdire la chasse à la baleine. C’est ainsi qu’aujourd’hui dans nos océans les baleines se reproduisent ! #Et…C’estReparti

 

Conseiller en douceur

Parfois les changements que nous souhaitons mettre en place dans notre vie, concernent tout aussi bien les personnes qui vivent avec nous. #MariEnfantsPérroquet

Mes envies de changement m’ont poussée à  m’inscrire sur des groupes pour chopper quelques astuces en tout genre. Et je peux vous dire que j’ai remarqué quelques commentaires malveillants qui jugent les autres, suivis d’une bataille de définition de mot pour savoir lequel a raison. #DictionnaireBonjour

Nous nous battons pour la même cause mais nous ne sommes pas dans la même équipe car pour certains ce n’est jamais assez.

Et bien c’est pareil dans votre entourage !

Il faut bien comprendre que chacun avance à son rythme et que le changement ne se fait pas en un jour. Les débutants d’hier sont devenus les experts d’aujourd’hui et ainsi de suite. Il y a toujours un commencement et au final c’est ça qui importe, commencer.

Je sais que parfois ça arrive, nous voulons aider et au final ça finit par «  c’est pas parce que toi tu le fais que tout le monde doit le faire » .

Dans mon cas, j’apprends à conseiller en douceur pour ne pas braquer les personnes qui m’entourent sur ce sujet.

D’ailleurs, il paraîtrait que pour avoir un véritable effet sur son entourage, il faut agir soit même.

De même que la communication doit changer. Fini les « Tu devrais utiliser une gourde ». Utilisons plutôt les « tu sais qu’il faut 7 litres d’eau pour fabriquer une bouteille plastique ?  C’est dingue ».

Cette approche moins directe peut encore en énerver certains mais dans la majorité des cas, ça passe. #ParlonsEcologie

 

Des changements pas à pas

Le souci avec le changement brutal c’est que la succession de changements instantanés cause généralement une perte de repères, d’habitudes et nous contraint à perdre du temps, ce que nous n’aimons pas. Au début d’un changement la motivation est à son comble. Excité par ce nouveau chalenge, toute notre énergie est consacrée à celui-ci. Malheureusement le temps passe et l’excitation retombe pour faire place à la démotivation. #Flop

Pour cause l’action que nous avons mise en place a accaparé tout notre temps et nous avons le sentiment d’avoir arrêté de vivre pour la mettre en action.

Par exemple, combien de personnes s’inscrivent à la salle de sport après le premier janvier, y mettent les pieds pendant un mois intensément, mettant leurs autres occupations de côté, en prétextant que le sport est leur priorité désormais. Pour finalement ne plus jamais y retourner  car ça leur prend tout leur temps. Il y en a beaucoup je vous l’assure.#JeVaisBoireUneBière

Le changement doit être un objectif sur le long terme. Ainsi prendre son temps est la solution pour ne pas trop bousculer nos habitudes et abandonner à la moindre difficulté.

Le changement prend plus de temps, mais le jeu en vaut la chandelle. Il deviendra votre nouveau quotidien. Un changement en douceur à votre rythme a plus de chance de vous faire profiter de ses bénéfices qu’un changement brutal sur court terme.

#SPOIL : Procrastiner, ce n’est pas prendre son temps, c’est juste … procrastiner

 

Avoir confiance en soi (essayer d’apprendre)

La confiance en soi est un sujet très sensible. Soyons conscients que certaines personnes n’ont pas confiance en elles car elles ont un passé, un vécu qui font ce qu’elles sont aujourd’hui. Une confiance inexistante de base ne peut pas revenir en claquant des doigts, de même que la confiance perdue ne peut se retrouver par une simple envie.

Je ne suis pas psychologue. Je peux simplement vous dire que tout cela s’apprend et se gère. De nombreux livres sur le développement personnel peuvent vous accompagner dans votre démarche si vous ne désirez pas consulter.

 

Éviter la comparaison et le jugement négatif

Comme pour le scepticisme, la comparaison souvent jugée négative n’est pas une fatalité.

Personnellement, me comparer ne veut pas dire que je me juge. Parfois même je dirais que c’est le coup de pied aux fesses dont j’ai besoin pour avancer. Il y a des gens qui nous inspirent, qui nous poussent à faire mieux. J’accepte que cette personne fasse mieux que moi et j’ai conscience qu’elle a travaillé pour en arriver là et par conséquent, je vais faire de même. #Persévérance

En clair ne soyez pas trop dur avec vous-même, ni en vers les autres. La vie n’est pas une course, bien au contraire pour ma part. Acceptez les différences et avancez sans jalousie, sans moquerie. Avancez vers votre objectif sans écraser personne et vous en sortirez que plus fière.

 

Ne pas renoncer ( ou pas )

Cette étape est l’une des plus difficiles à mon sens. C’est un combat mental entre l’ange et le démon qui se chamaillent dans votre tête.

Un changement n’est jamais facile, comme je vous le disais plutôt. Cependant le sentiment d’échec après un abandon l’est encore moins. Quand on renonce à un changement après avoir tenté qu’à moitié de sauver la situation, c’est notre confiance en nous qui en prend un coup.#J’aiPasBesoinDeCa

Vous avez le droit de renoncer. Oui, une fois que vous aurez tout fait pour que ça  fonctionne, quand je dis tout c’est tout. Pas d’excuses, pas de regrets, vous serez en capacité de vous regarder dans le miroir et de vous dire « j’ai tout essayé, je ne regrette rien ». #EyesInTheEyes

 

Cet article touche à sa fin, un petit récapitulatif s’impose, voici mes conseils pour mener à bien vos changements de vie :

Être patient

Se déculpabiliser

Être un bon sceptique

Conseiller en douceur

Des changements pas à pas

Éviter la comparaison et le jugement négatif

Ne pas renoncer ( ou pas )

 

Si cet article vous a plu n’hésitez pas à partager et à aimer sur les réseaux. De plus laissez des commentaires si vous avez des astuces à partager ou autres, je serai ravi de les lire.

En rapport avec le changement, je vous conseille mon article Ma petite histoire.

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    9
    Partages
  • 9
  •  

Vous pourriez également aimer...

1 commentaire

  1. Merci pour tes conseils.
    Je rajouterai oser même si cela ne correspond pas à ce que l’on attend de vous. Si vous avez à cœur de quitter votre CDI pour trouver/créer un poste qui vous rendra plus heureux, faîtes-le !
    Oser rejoint ton conseil sur le jugement. En osant agir, sortir de ce qui est perçu comme une zone de confort (comme le CDI), on attire forcément des désapprobations… mais celles-ci se transforment bien souvent après quelques temps en de l’admiration, parce que justement on a osé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *